Accueil > Blog > Comparaison des CCKs pour Joomla!

Création et référencement de sites internet - centre de formation

Infogérance, intranets, sites web et formations: actualités et tutoriels

Comparaison des CCKs pour Joomla!

Comparaison des CCKs pour Joomla!

Qu'est-ce qu'un CCK ?

(billet mis à jour en décembre 2018). L'approche CCK (Content Construction Kit ou Kit de Construction de Contenus) pour Joomla!, abordée dans notre formation administrateur Joomla!, est une des 3 grandes méthodes de travail avec le CMS Joomla! à coté de l'approche tout extension et l'approche 100% dev avec le framework PHP sous-jacent (plateforme Joomla!).

Pour faire simple un CCK permet de définir et de gérer tous ses propres types de contenus avec une seule extension dans une logique d'unification des interfaces et des comportements. En effet, au lieu d’assembler des composants Joomla hétéroclites, développés de façons diverses, pas forcément compatibles entre elles, un CCK permet de construire soi-même ses propres types de contenus sur une architecture commune ce qui rend chaque type de contenu compatible avec l’autre.

Ainsi un article Joomla!, un gestionnaire de Formulaire (RS Forms), un annuaire (SOBIPRO), un gestionnaire événements (JEVENTS), un gestionnaire de documents (DOCMAN), d’annonces (ADSMANAGER) peuvent tous être avantageusement remplacés par un seul CCK.

On utilise un CCK quand :

  • On veut personnaliser les champs ou des types de contenus (annuaire, formulaire, événement, annonce, rendez-vous…) différemment de ce qui est proposé par le composant déjà tout fait
  • On veut relier automatiquement des contenus entre eux avec dès règles métiers.
  • On veut faire cohabiter voire interagir différents types de contenus pour obtenir des fonctions et des comportements spécifiques non proposés par les composants tiers tout fait
  • On veut bénéficier d’un framework de template unifié pour tous les types de contenus (sinon chaque extension Joomla! dispose de son propre système de template) en front office mais aussi en back office (même interface quelques soient les types de contenus à gérer)
  • On veut permettre des évolutions futures des contenus par l’ajout d’un champs, le partage d’une information entre deux types de contenus, l’ajout de conditions etc…

Le terme CCK vient de l'univers Drupal car c'était le nom d'un module contributeur majeur qui fut intégré sous le nom  de FIELDS avec la version 7 du CMS. A noter aussi que son pendant pour les listes et recherches VIEWS a été intégré avec la version 8 de Drupal. L'approche CCK est donc 100% native chez Drupal, ce qui n'est pas le cas des deux autres CMS principaux que sont Wordpress et Joomla!

L'offre des CCKs dans le paysage Joomla!

On a coutume de dire qu'il n'y a pas de CCK pour Joomla! mais la vérité est qu'il y en a beaucoup (certains diraient même trop) puisqu'on peut en compter au moins une dizaine même en écartant les extensions moins génériques et plus orientées comme pour faire des annuaires (SobiPro par exemple).

Avec Joomla 3.7 sont apparus les "champs personnalisés" sur les articles et les utilisateurs. Il s'agit en fait de l'intégration dans le CMS de l'ancienne extension DPfields. Si cette nouvelle fonctionnalité reste intéressante elle est cependant extrêmement limitée car nous n'avons aucun moyen de filtrer une quelconque liste Joomla selon la valeur des champs personnalisés. On doit donc toujours se rabattre sur des extensions plus complètes. 

Pour cette étude, 10 CCKs pour Joomla ont été sélectionnés et il a fallu faire des choix. Des composants qui n'étaient pas de véritables CCK, tout en en partageant certaines fonctions (comme SOBI pro ou ChronoForms), ont été écartés. Pour chaque CCK, nous voulions de véritables outils capables non seulement de proposer des champs supplémentaires à une extension mais surtout de remplacer complètement toute gestion de contenu d'un site.

Les solutions sélectionnées étaient donc: Cobalt (anciennement Mighty Resources), ContentBuilder, Fabrik, FlexiContent, Form2Content, K2, Seblod, MiniCCK, FieldsAttach et Zoo. On mentionne aussi l'excellente extenstion Easylayouts qui, sans être un CCK, complète les champs personnalisés de Joomla en permettant un filtrage paramétrable des listes natives Joomla par la valeur des champs ajoutés.

cobalt  contentbuilder   fabrik   flexiContent   form2content   k2   seblod-logo   zoo-logo   minicck   fieldsattach EasyLayoutsLogo

 Je dirais aussi un mot sur l'ajout de champs personnalisés dans la prochaine version de Joomla! 

Quels critères de sélection pour choisir votre CCK ?

Choisir un CCK dépend de beaucoup de paramètres en fonction de ce que vous recherchez, vos compétences, la qualité du support etc... Le terme CCK englobe des solutions au final assez diverses qui ne couvrent pas le même spectre fonctionnel, tant s'en faut!

Pour notre étude nous avons retenu les critères suivants:

  • Couverture fonctionnelle: c'est évidemment un des critères principaux car il existe une très grande différence entre simplement l'ajout de champs dans un article à la capacité de développer des applications riches avec un CCK.
  • Support et documentation: comme toute extension, la qualité du support et de la documentation est essentielle pour la prise en main du produit. Elle traduit aussi la qualité de l'extension.
  • Force de la communauté: une extension Open Source sans l'appui de sa communauté au travers d'un forum actif et de contributeurs rééls ne survit en général pas longtemps. 
  • Facilité d'utilisation: sans être un critère principal on apprécie toujours un outil dont l'interface et la conception facilite la prise en main.
  • Taille de l'éditeur: Voilà un critère souvent négligé et pourtant primordial quand on veut investir sur un outil Open Source pour sa société. Choisir un CCK développé et supporté par une poignée de géniaux développeurs correspond à un risque réel pour son agence.

Le prix de la solution n'a pas été retenu comme critère car pour une agence dépenser quelques centaines d'euros par an pour son outil de production principal n'est pas un frein.

Le critère "couverture fonctionnelle" est lui-même une combinaison des sous critères suivants:

  • Intégration avec les tables natives de Joomla!: faut il privilégier une approche native qui utilise les tables de #__content (voire #__users) ou au contraire affirmer une indépendance en s'appuyant sur ses propres tables? 
  • Puissance des listes et recherches: C'est ici la question du modèle qui va plus ou moins unifier les capacités de recherche à celles de calculs de listes.
  • Workflow, mécanisme de notifications, gestion des événements: le modèle statique est souvent assez bien couvert par les CCKs mais qu'en est il du modèle dynamique ?
  • Ré-utilisabilité: Comment gagner du temps en développant des minis applications réutilisables de projet en projet ?
  • Contrôle de version: Joomla! propose nativement un contrôle de version des articles natifs, qu'en est-il pour les contenus du CCK ?
  • Gestion du stockage en base: Pour pouvoir maîtriser ses contenus et ses requetes ou pour pouvoir s'interfacer avec des extensions tierces il faut maîtriser le stockage en base de données des contenus du CCK.
  • Import et export: comment automatiser la création de contenus depuis des fichiers CSV ? comment exporter des contenus créés par le CCK ou des listes ?

La question centrale du modèle

C'est un point qui n'est que rarement abordée mais qui est essentiel quand on doit choisir une architecture technique. En effet un CCK est sensé remplacer un bon nombre d'extensions mais cette mission très ambitieuse ne peut être réalisée que si la solution repose sur un modèle de données suffisamment générique pour couvrir quasiment tous les cas.

C'est ici qu'il faut saisir qu'une page web, quel qu’elle soit, n'est autre chose que la combinaison de formulaires, de listes et de blocs de contenus:

  • contenus: il s'agit de contenus web riches au sens général, ce qu'un article Joomla! représente par exemple
  • formulaires : qu'il soit en back ou en front il s'agit d'une suite de champs avec un bouton action pour stockage en base de données et éventuellement des envois d'emails (notification et workflow) 
  • listes : soit une liste "à la Prevert" soit une carte GooleMap, soit un slider, soit un agenda, etc... Il s'agit tous de listes d'éléments dans un template spécifique.

Modélisation d'une page web par les CCKs

Pour être sûr de couvrir 100% du cahier des charges du client il faut s'assurer que notre solution CCK permet de créer tous ces éléments.

Par ailleurs il est aussi important de comprendre qu'un formulaire et un type de contenu sont deux termes qui désignent la même réalité. Tous les deux sont définis par leurs champs. Ainsi remplir un formulaire de contact en front ou saisir un article en back sont deux exemples d'un même mécanisme. Malheureusement rares sont les CCKs qui proposent cette unification.

Enfin cette unification se retrouve au niveau des listes et des formulaires de recherche. Une liste est en réalité une recherche avec un formulaire implicite. Il n'y a pas de raison de séparer la construction d'une liste d'un formulaire de recherche. Là encore plus qu'avec les formulaires et types de contenu l'unification est extrêmement rare dans les CCKs.

C'est pourtant ces unifications et ces modèles qui confèrent aux CCKs (ou non) leur puissance et capacité à traiter toutes les questions d'un cahier des charges.

Analyse des CCKs pour Joomla!

Il est évidemment très délicat et subjectif de juger telle ou telle solution mais nous pouvons néanmoins donner quelques éléments de réflexion qui ont contribué à dresser une table de comparaison.

Cobalt 7 : un vrai CCK technique et complet mais isolé

Cobalt en est à sa 7eme version. Il s'agit d'un CCK robuste portée par un développeur russe seul. Le parti pris de ce CCK est de ne pas utiliser les tables natives de Joomla! pour les contenus. Il permet non seulement de créer ses propres contenus mais aussi unifie formulaire en front (pour un formulaire de contact par exemple) et la création d'un contenu. Il permet aussi de faire des listes et des formulaires de recherche assez sophistiqués et propose tout un mécanisme de gestion de workflow avec notifications emails sur les changement d'état des contenus. Les contenus Cobalt profitent du mécanisme de contrôle de version de Joomla! et les fonctions d'exports et d'import tout comme les fonctions de réutilisation d'un projet à un autre sont très bien faites. Par contre on ne maîtrise pas complètement le stockage en base des champs par rapport à d'autres solutions comme SEBLOD qui excellent dans ce domaine. Cobalt est un CCK relativement facile à appréhender pour un développeur. Il pêche cependant du coté de l'équipe éditeur (réduite à une seule personne) et de sa communauté peu développée. On peut regreter aussi ce parti pris de ne pas étendre les contenus Joomla! mais de fonctionner avec des contenus indépendants. http://www.mintjoomla.com/joomla-components/cobalt.html

FieldsAttach : L'expression la plus simple d'un CCK qui fonctionne

Il s'agit ici d'un simple mécanisme d'ajout de champs aux articles Joomla! de base.  Très facile d'utilisation, son usage est cependant limité à l'ajout de champs avec un composant additionnel pour des listes et formulaires de recherche avancés. Il faut tout de même bien faire remarquer qu'ajouter des champs à un article Joomla! ne constitue pas des "types de contenu" car on hérite systématiquement de tous les champs Joomla!. Dans bien des cas les types de contenu dont on a besoin n'ont que quelques champs qu'une solution comme FieldsAttach ne peut fournir. Aussi les formulaires en front comme des formulaire de contact ne peuvent pas être gérés par le même mécanisme encore une fois juste réduit à l'ajout de champ à un article. Le versioning fonctionne car on continue de s'appuyer sur les articles Joomla! mais aucune nouvelle version de l'article ne sera générée si on change la valeur d'un champ additionnel (le contrôle de version se faisant sur les seuls champs natifs de Joomla!). Ici pas de mécanisme particulier pour les workflows ni de gestion des stockages des champs. Il s'agit ici d'un CCK limité, sans réelle communauté derrière mais qui remplit parfaitement son rôle d'attacher des champs supplémentaires aux articles Joomla! avec même quelques fonctions de recherches et de listes filtrées interressantes. http://www.fieldsattach.com/

FlexiContent: une solution fiable pour des intégrateurs avancés

Il s'agit ici d'un CCK principal pour Joomla! qui sait séduire beaucoup d'utilisateurs au profil intégrateur. Ici les contenus sont des articles Joomla! natifs enrichis avec des champs additionnels. Ainsi tous les plugins de contenu Joomla! continueront de fonctionner avec les contenus du CCK. L'interface est assez riche et très complète pour un intégrateur mais pas forcément logique pour un développeur. Le parti pris par l'éditeur est ici de prévoir tous les cas avec des boutons multipliés. La solution n'est pas la plus adaptées aux formulaires en front de type formulaire de contact par faute d'un modèle cohérent. Etant donné la cible, tout un mécanisme "presse-bouton" a été prévu pour les notifications emails et les workflows sur l'évolution des contenus mais sans pouvoir étendre ces mécanismes. On ne trouve pas de solutions simples pour la constitution d'applications réutilisables. Le contrôle de version est complet sur les contenus avec prise en compte des changements sur les champs additionnels. La documentation est assez complète et la communauté active avec un support de l'éditeur réel. L'équipe éditrice est cependant assez réduite (moins de 5 personnes) mais c'est déjà significatif dans le monde des extensions Joomla! Au final FlexiContent est une solution de choix, adoubée par d'autres éditeurs d'extensions et surtout les templateurs. http://www.flexicontent.org/

SEBLOD: plus qu'un CCK, un Application Builder catégorie poids lourds

Voilà une solution qui ne se définit plus comme un CCK mais comme un Application Builder tant la force de la solution réside dans son modèle sous-jacent. Ici une même interface gére les formulaires et les types de contenu tout comme les listes et formulaires de recherche. Avec SEBLOD on étend non seulement les articles Joomla! mais aussi les utilisateurs, groupes et catégories! Le modèle dynamique (workflow et notifications) est moins guidé qu'avec d'autres solutions mais c'est pour laisser l'utilisateur plus libre. Ici on a un contrôle inégalé sur les champs et leur stockage en base de données ce qui permet de s'interfacer avec d'autres extensions qu'on peut étendre aussi. Un mécanisme de dossiers d'applications permet en deux clics d'exporter et de réimporter les champs, formulaires, listes et templates pour se constituer des mini applications réutilisables de projet en projet. SEBLOD a la réputation d'être un CCK puissant mais complexe car il nécessite une bonne connaissance interne de Joomla! et  son interface générique déroute au départ. Le support, qui n'était clairement pas son point fort au départ, s'améliore chaque année et l'éditeur est une solide équipe de plus de 10 personnes. SEBLOD propose même une solution très performante et quasi native pour la gestion multi sites. Il s'agit ici d'une solution très professionnelle, quasi native, pour ceux qui veulent véritablement décupler la puissance de Joomla! https://www.seblod.com/

Form2content: des articles complexes dans une interface ergonomique

Il s'agit ici d'une solution qui permet de créer des super articles Joomla! natifs en front comme en back avec quelques fonctions de gestion de listes filtrées. Le point fort de cette solution est de proposer une interface de création de contenus riches (avec des logiques d'affichage sur conditions) dans une interface agréable et simplifiée. Par contre les formulaires de contact ne sont pas gérés par le cck et aucun mécanisme permet la réutilisation simple de types de contenus d'un projet à un autre, encore moins des listes. La documentation est très claire et la communauté réduite mais active. Form2Content, supporté par une équipe de 3 personnes et quelques freelances externes, ne peut prétendre à rivaliser avec les poids lourds des CCKs pour Joomla! On n'y trouve pas de mécanisme de filtrage dynamique mais constitue une solution solide pour ceux qui cherchent un moyen de créer des masques de saisie ergonomiques pour types de contenus évolués avec quelques listes filtrables simples.  http://www.form2content.com/

Zoo: le CCK simple mais puissant pour graphistes

Proposé par YouTheme qui édite déjà le framewok de templates WARP avec son WidgetKit, Zoo est un CCK simplissime à l'interface pensée pour un designer. Sa couverture fonctionnelle n'est pas énorme mais Zoo propose tout de même des mécanismes de listes et recherche simples et sa facilité d'intégration séduit les non développeurs qui veulent pouvoir se constituer simplement des annuaires de contenus évolués avec quelques fonctions de recherche limitées. Zoo se positionne clairement comme un Application Builder simplifié et remplit parfaitement sa mission pour des tâches basiques. La documentation, comme toujours chez YouTheme, est très claire et le support de qualité. Aussi la communauté est très large sur un forum très actif. Si vous êtes adepte de Warp et de WidgetKit sans vouloir entrer dans le code, Zoo est fait pour vous! http://yootheme.com/zoo/

K2: le pionnier des CCKs pour Joomla!

Avant l'époque des SEBLOD ou FlexiContent, K2 était la référence pour ajouter ses champs personnalisés. Indépendant des contenus natifs de Joomla! K2 s'est taillé une réputation de CCK de référence chez les intégrateurs et templateurs. Sa couverture fonctionnelle est assez faible aujourd'hui comparée à beaucoup d'autres solutions ce qui ne l’empêche pas de continuer à être proposé par beaucoup de templateurs car sa communauté, même déclinante, reste nombreuse et active. K2 n'est cependant pas un "Application Builder" comme d'autres CCK. Son intérêt réside dans l'éco système qu'il constitue avec des templates. Cependant, à cause du parti pris de ne pas utiliser les articles Joomla!, on se retrouve vite avec l'équivalent d'un CMS dans un CMS. https://getk2.org/

Fabrik: un Application Builder de qualité

Il s'agit ici d'une autre solution professionnelle d'Application Builder, plus qu'un simple CCK, qui permet de construire ses propres types de contenus avec des formulaires en front ou en back et d'en faire différentes listes filtrables selon différents templates. Il est relativement facile d'usage mais porté par une équipe réduite et une communauté peu répandue. Son point fort réside dans sa gestion des données en base avec un contrôle parfait du stockage en bdd. On peut lui reprocher (ou apprécier selon son point de vue) d'avoir choisi son indépendance par rapport aux tables Joomla! car les contenus Fabrik utilisent des tables indépendantes dans la base de données. http://fabrikar.com/

MiniCCK: le CCK minimaliste

Comme son nom l'indique il s'agit ici d'un CCK sans prétention qui, à l'image de FieldsAttach, étend les articles Joomla! avec des champs supplémentaires. Encore une fois on ne construit pas de véritables types de contenus nouveaux qui n'auraient que les champs nécessaires mais on ajoute plus ou moins des champs aux champs Joomla! existants. MiniCCK propose cependant quelques capacités de recherches sur les champs personnalisés. Il ne s'agit pas d'une solution professionnelle mais elle peut convenir dans certains cas minimalistes. http://argens.ru/en/documentation/25-the-use-of-plugin-minicck

ContentBuilder: un CCK solide et professionnel

Nous terminons avec un CCK qui couplé avec une autre extension (Breezing Form) du même éditeur constitue une solution très sérieuse pour la création et la gestion de contenus avancés qui a le bon goût d'étendre les articles Joomla! (mais pas les utilisateurs) et d'unifier la création de contenu avec les formulaires en ligne. La gestion des données en base est aussi parfaitement maîtrisable ce qui permet un contrôle total sur ces contenus. Le point faible réside dans les fonctions de listes et recherche qui sont quasi inexistantes. A noter que la communauté autour de ce CCK est assez large et active. https://crosstec.org/en/downloads/contentbuilder-cck-for-joomla.html

CustomFields : des champs additionnels natifs depuis Joomla! 3.7

J'ajoute ici que depuis la version 3.7 de Joomla! nous disposons de manière native des champs personnalisés pour les articles, les formulaires de contact et les comptes utilisateurs. Il s'agit en fait de l'extension DPFields que les développeurs ont décidé d'offrir à la communauté en l'intégrant dans le cœur de Joomla! Avec les mêmes remarques et réserves que FieldsAttach et MiniCCK cette évolution marque un premier pas vers un CCK 100% natif Joomla! On peut aussi applaudir la démarche qui consiste à faire évoluer le CMS, à l'instar de ce qui se passe dans le monde Drupal, en intégrant des extensions existantes. 

Cependant le manque de filtrage des listes Joomla! par les valeurs de champs réduisent considérablement l'intérêt de cette nouveauté. On peut cependant citer l'excellente extension EasyLayouts qui vient, entre autres, combler cette lacune. Pour des besoins simples les champs personnalisés de Joomla! combinés avec EasyLayouts sont donc une excellente solution efficace et légère.

Pourquoi faut il un CCK natif?

Si les outils comme K2 sont très simple d'emploi, ce qui a grandement contribué à son adoption, on se retrouve vite limité dans les évolutions et les développements spécifiques car ce genre d'outil constitue en fait un CMS propre à l'intérieur du CMS Joomla.
On compte pas moins de 152 extensions pour K2 dont la plupart sont des versions d'extensions déjà existantes pour Joomla de base, taillées pour K2. Très vite on se retrouve limité par les extensions existantes dans la communauté K2 et on ne bénéficie plus des apports de la communauté Joomla, ce qui est pourtant une principale raison du succès d'un CMS.

Par ailleurs, il faut éviter de se retrouver avec l'équivalent d'un CMS (le CCK) à l'intérieur du CMS Joomla! lui-même. Sinon toute évolution du CMS ne bénéficie pas au CCK. L'approche native où le CCK étend le CMS plus qu'il ne le remplace, est donc, selon nous, à privilégier, même au prix d'une complexité de prise en main plus grande.

Les solutions comme FABRIK ou COBALT, quoi que bien plus performantes que K2 ou Zoo, doivent selon nous être aussi écartées pour les même raisons. 

Dans ce cas il ne reste plus que Seblod, Content Builder, Form2Content, FieldsAttach, MiniCCK et FlexiContent.

Dans ce groupe on peut encore distinguer les solutions globales comme Seblod, Content Builder, Form2Content et FlexiContent qui sont plus des Applications Builders que de simple CCK et FieldsAttach ou MiniCCK qui se "contentent" d'ajouter des champs à des articles Joomla! mais qui ont le gros avantage d'une simplicité extrême.

Les graphes d'évaluation des CCKs pour Joomla!

Voici un premier graphe qui évalue sur une échelle de 1 à 5 tous ces CCKs du point de vue de la couverture fonctionnelle avec les critères définis ci-dessus.

 cck functional coverage

 

Voici maintenant un second graphe plus général qui prend les critères généraux énoncés en début de billet et dont un des critères (couverture fonctionnelle) est la moyenne des valeurs du premier graphe. 

cck global evaluation

Notre préférence

Les critères d'une telle évaluation sont forcément subjectifs et correspondent à nos besoins propres mais ils reflètent cependant des tendances nettes dans les forces et faiblesses de chacune des solutions. 

seblod choisi par pulsar

Avec ces critères notre choix s'est porté vers SEBLOD qui, s'il n'est pas le plus facile à prendre en main, est selon nous le plus complet. Avec le CCK Seblod, l'agence web Pulsar développe des sites complexes sans autre composant. Tout projet Joomla est réalisé avec essentiellement:

  • le CMS Joomla lui-même
  • le CCK Seblod
  • un framework de template (en l'occurence WARP de Yootheme)

Cette simplicité permet la robustesse, la stabilité et l'unification de toutes les interfaces. Avec SEBLOD nous proposons une interface unifiée pour tous les types de contenus. Ainsi un document à télécharger, un événement, un article, ou élément d'annuaire ou tout autre contenu propose une interface unique avec les seuls champs demandés par le client.

C'est un gage de qualité pour le client pour lequel la prise en main de la gestion du site est facilitée.

Unifier les interfaces permet aussi de tout traiter comme des articles Joomla standards pour simplifier les fonctions transverses comme la recherche, la réécriture d'url, la géolocalisation des contenus etc...

Mais au delà de l'unification, le CCK permet aussi la génération de listes de contenus automatiques avec des filtres de recherches sophistiqués permettant la génération de pages web automatiques avec une gestion de contenu très facilitée pour le client final. Ainsi des menus automatiques, des infos contextuelles, des affichages en onglets, calendriers, cartes googlemap, sliders, accordéons... sont tous des listes seblod de contenus filtrés dynamiquement selon un template particulier.

Seblod nous permet aussi de grouper ses types de contenus personnalisés avec ses listes dynamiques et ses templates spécifiques  dans un dossier d'application exportable et réutilisable en quelques clics d'un projet à un autre, ce qui ouvre la voie vers l'industrialisation des développements CCK.

En conclusion

Ce choix personnel ne signifie pas que les autres solutions ne soient pas plus adaptées selon d'autres critères bien entendu. La grande conclusion qui m'apparaît est d'une part que la richesse du CMS réside dans la variété des approches et des solutions pour répondre à des besoins spécifiques et des profils utilisateurs différents. D'autre part nous voyons, notamment au travers de nos réalisations, que le CMS Joomla! couplé avec un CCK permet de réaliser des sites à haute valeur ajoutée et des applications web métiers. Beaucoup d'applications métiers comme des Job bords, CRM, GED, gestion de planning n'auraient pas pu être réalisés avec Joomla! sans CCK. Joomla! avec un CCK se positionne véritablement comme un atelier de développement rapide pour applications web métiers.

Commentaires 23

 
Guest - anonyme le mercredi 14 septembre 2016 15:23

bonjour ,

Vous faites des formations en SEBLOD et vous vantez les mérites de ce dernier c'est un peu juge et partie là ...
mon avis est que Joomla n'a pas encore la fct CKK native et ca serait la seule solution viable à mon avis comme pour drupal.
quand à SEBLOD il est utile pour faire des formulaires et des listes élaborés mais il est très rigide une fois installé c'est des spaghettis que seule la team SEBLOD saurait déméler... avec des fonctionnalités qui ne marche pas tel que l'export.

par expèrience leur service technique ne va pas en s'améliorant c'est plutôt le contraire. on ne se sent pas comme des clients mais plutot comme des gens à qui on rend service.

bonjour , Vous faites des formations en SEBLOD et vous vantez les mérites de ce dernier c'est un peu juge et partie là ... mon avis est que Joomla n'a pas encore la fct CKK native et ca serait la seule solution viable à mon avis comme pour drupal. quand à SEBLOD il est utile pour faire des formulaires et des listes élaborés mais il est très rigide une fois installé c'est des spaghettis que seule la team SEBLOD saurait déméler... avec des fonctionnalités qui ne marche pas tel que l'export. par expèrience leur service technique ne va pas en s'améliorant c'est plutôt le contraire. on ne se sent pas comme des clients mais plutot comme des gens à qui on rend service.
cyril le mercredi 14 septembre 2016 15:50

Bonjour

Je ne partage pas votre avis, mais qu'importe ? Il ne s'agit pas de faire de l'auto promotion (nous ne sommes pas éditeur du CCK) même si nous donnons effectivement des formations SEBLOD mais plutôt d'expliquer la puissance du CMS Joomla! et sa diversité de solutions puis comment nous avons fait le choix du CCK.

Comme j'ai essayé de l'exposer SEBLOD est un kit de développement Joomla! graphique. C'est ce qui ressemble le plus à une abstraction visuelle du framework sous-jacent. Il est vrai que la prise en main n'est pas la plus facile car elle requiert une connaissance intime de Joomla! que les autres CCKs ne requierent pas.

Il faudrait aussi que je rédige un autre billet sur la comparaison entre les CCKs de Joomla! et ceux de Wordpress, le tout comparé à Drupal. Il y a là aussi beaucoup de choses intéressantes à étudier.

Quand au support, il s'améliore plutôt avec les années même si ce n'est pas parfait. Il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'une solution Open Source et donc que la bonne utilisation de SEBLOD... c'est de contribuer !

Encore une fois comme j'ai écrit plus haut chaque choix est subjectif et dépend de ses attentes. Il apparaît cependant que Joomla! dispose d'une très grande variété de solutions, c'est ce qui fait la force du CMS !

a+

Cyril

Bonjour Je ne partage pas votre avis, mais qu'importe ? Il ne s'agit pas de faire de l'auto promotion (nous ne sommes pas éditeur du CCK) même si nous donnons effectivement des formations SEBLOD mais plutôt d'expliquer la puissance du CMS Joomla! et sa diversité de solutions puis comment nous avons fait le choix du CCK. Comme j'ai essayé de l'exposer SEBLOD est un kit de développement Joomla! graphique. C'est ce qui ressemble le plus à une abstraction visuelle du framework sous-jacent. Il est vrai que la prise en main n'est pas la plus facile car elle requiert une connaissance intime de Joomla! que les autres CCKs ne requierent pas. Il faudrait aussi que je rédige un autre billet sur la comparaison entre les CCKs de Joomla! et ceux de Wordpress, le tout comparé à Drupal. Il y a là aussi beaucoup de choses intéressantes à étudier. Quand au support, il s'améliore plutôt avec les années même si ce n'est pas parfait. Il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'une solution Open Source et donc que la bonne utilisation de SEBLOD... c'est de contribuer ! Encore une fois comme j'ai écrit plus haut chaque choix est subjectif et dépend de ses attentes. Il apparaît cependant que Joomla! dispose d'une très grande variété de solutions, c'est ce qui fait la force du CMS ! a+ Cyril
Guest - Anonyme le mercredi 14 septembre 2016 18:08

merci pour votre réponse j'apprécie ;)

merci pour votre réponse j'apprécie ;)
Guest - berge le vendredi 16 septembre 2016 09:27

article intéressant juste dommage que les graphique soient peu lisible mais difficile à faire ! Ton analyse de flexicontent est assez juste de dois dire c'est un CCK pour intégrateur et c'est qui est sympa et qui fait la différence avec seblod
pour ce qui est de flexicontent, l'import/export de données est inclus et l'apps builder est finis à 90% cela sera la prochaine fonction de la 3.2
sinon je suis assez intéresser par cette phrase : "La solution n'est pas la plus adaptées aux formulaires en front de type formulaire de contact par faute d'un modèle cohérent"
je serai intéresser par une explication pour bien comprendre

article intéressant juste dommage que les graphique soient peu lisible mais difficile à faire ! Ton analyse de flexicontent est assez juste de dois dire c'est un CCK pour intégrateur et c'est qui est sympa et qui fait la différence avec seblod pour ce qui est de flexicontent, l'import/export de données est inclus et l'apps builder est finis à 90% cela sera la prochaine fonction de la 3.2 sinon je suis assez intéresser par cette phrase : "La solution n'est pas la plus adaptées aux formulaires en front de type formulaire de contact par faute d'un modèle cohérent" je serai intéresser par une explication pour bien comprendre
cyril le vendredi 16 septembre 2016 09:38

Bonjour

Merci pour ce commentaire, je viens de refaire les graphiques ! Ecris moi des que l'apps builder de Flexicontent est dispo, je le testerai avec plaisir !

En ce qui concerne le "modèle" c'est pour moi le point central d'un CCK (et en fait de toute solution logicielle). La force d'un SEBLOD (ou ContentBuilder par exemple) est d'unifier les types de contenus avec les formulaires. La modélisation sous entend qu'un formulaire = un type de contenu. Les deux sont définis par des champs et représentent la même chose. il n'y a en fait aucune différence entre remplir un formulaire de contact en front et saisir un article en back (ou en front). Il n'y a donc pas de raison d'avoir deux mécanismes différents pour ces deux facettes de la même réalité.

Cette unification dans le modèle de données permet de construire des formulaires imbriqués dans des types de contenus et de tout traiter avec les mêmes règles. Par contre cette approche parle plus à un développeur qu'à un intégrateur, d'où le positionnement différents de chaque CCK.

Au plaisir de te lire

Cyril

Bonjour Merci pour ce commentaire, je viens de refaire les graphiques ! Ecris moi des que l'apps builder de Flexicontent est dispo, je le testerai avec plaisir ! En ce qui concerne le "modèle" c'est pour moi le point central d'un CCK (et en fait de toute solution logicielle). La force d'un SEBLOD (ou ContentBuilder par exemple) est d'unifier les types de contenus avec les formulaires. La modélisation sous entend qu'un formulaire = un type de contenu. Les deux sont définis par des champs et représentent la même chose. il n'y a en fait aucune différence entre remplir un formulaire de contact en front et saisir un article en back (ou en front). Il n'y a donc pas de raison d'avoir deux mécanismes différents pour ces deux facettes de la même réalité. Cette unification dans le modèle de données permet de construire des formulaires imbriqués dans des types de contenus et de tout traiter avec les mêmes règles. Par contre cette approche parle plus à un développeur qu'à un intégrateur, d'où le positionnement différents de chaque CCK. Au plaisir de te lire Cyril
Guest - berges le vendredi 16 septembre 2016 09:43

a ce niveau : 1 type flexi = 1 formulaire en back + 1 formulaire en front il n'y a rien à faire
c'est juste le templating de ce formulaire qui n'est pas aussi souple que dans seblod mais le job est fait (onglet ou pas, insertion de css ou js, surcharge joomla etc)

a ce niveau : 1 type flexi = 1 formulaire en back + 1 formulaire en front il n'y a rien à faire c'est juste le templating de ce formulaire qui n'est pas aussi souple que dans seblod mais le job est fait (onglet ou pas, insertion de css ou js, surcharge joomla etc)
cyril le vendredi 16 septembre 2016 10:00

Effectivement, le modèle intéressant dans SEBLOD est surtout au niveau des listes et recherches qui sont aussi à leur niveau unifiées. Une liste = une recherche implicite et l'interface de SEBLOD est en fait un requeteur SQL graphique, c'est ce qui le rend très puissant ... mais pas forcément parlant pour un intégrateur !

En fait on a deux approches cohérentes selon la cible des utilisateurs : une interface réduite avec SEBLOD mais qu'il faut comprendre car elle répond à une logique de programmation ou une interface plus riche avec FLEXICONTENT qui est moins générique et donc moins puissante mais qui rassure les intégrateurs. C'est un peu schématisé mais c'est l'idée générale.

Après, comme toujours, on peut faire à peu près tout avec n'importe quel outil quand on le maitrise. Ce qui me semblait important dans ce billet encore une fois était de montrer la variété des solutions CCKs pour Joomla! en fonction des types d'utilisateurs et des types de projets !



Effectivement, le modèle intéressant dans SEBLOD est surtout au niveau des listes et recherches qui sont aussi à leur niveau unifiées. Une liste = une recherche implicite et l'interface de SEBLOD est en fait un requeteur SQL graphique, c'est ce qui le rend très puissant ... mais pas forcément parlant pour un intégrateur ! En fait on a deux approches cohérentes selon la cible des utilisateurs : une interface réduite avec SEBLOD mais qu'il faut comprendre car elle répond à une logique de programmation ou une interface plus riche avec FLEXICONTENT qui est moins générique et donc moins puissante mais qui rassure les intégrateurs. C'est un peu schématisé mais c'est l'idée générale. Après, comme toujours, on peut faire à peu près tout avec n'importe quel outil quand on le maitrise. Ce qui me semblait important dans ce billet encore une fois était de montrer la variété des solutions CCKs pour Joomla! en fonction des types d'utilisateurs et des types de projets !
Guest - Berges le vendredi 16 septembre 2016 10:02

oui tout a fait le but c'est de trouver chaussure à son pied ! ;)

oui tout a fait le but c'est de trouver chaussure à son pied ! ;)
Guest - Serge Billon le samedi 17 septembre 2016 05:28

Excellent article, vraiment.
On sait que tu es partisan, car tu as fait un choix dans tes outils à un moment donné, quoi de plus naturel, c'est notre cas à tous.
néanmoins, tu as pris le temps d'analyser en détail ce qui fais la force et la faiblesse de chaque CCK.
Je suis en train de reprendre un site fait avec seblod pour le repasser en joomla simple parce que le prestataire précédent n'avait certainement pas lu cet article.
SInon il aurait compris que ce composant, efficace, était surdimensionné pour son projet.
Au plaisir de vous lire

Excellent article, vraiment. On sait que tu es partisan, car tu as fait un choix dans tes outils à un moment donné, quoi de plus naturel, c'est notre cas à tous. néanmoins, tu as pris le temps d'analyser en détail ce qui fais la force et la faiblesse de chaque CCK. Je suis en train de reprendre un site fait avec seblod pour le repasser en joomla simple parce que le prestataire précédent n'avait certainement pas lu cet article. SInon il aurait compris que ce composant, efficace, était surdimensionné pour son projet. Au plaisir de vous lire
Guest - Denis le mercredi 26 octobre 2016 16:48

Je tiens à rajouter mon témoignage pour illustrer cet excellent article.

J'ai utilisé Flexicontent, car il correspondait bien à mon cahier des charges, à savoir un annuaire de commerçants avec des pages personnalisées pour chacun.(http://www.fae-chatellerault.com)

Mon retour concret : Facile à prendre en main (pour moi) mon principal reproche est l'énorme temps que vous passez sur les options d'affichage. Il y en a tellement partout, que lorsqu’une option d'affichage vous gêne, il faut retrouver la fonction concernée parmi une multitude d'onglet, de page, de configuration, de boutons et j'en passe. En plus ma version à l'époque (Février) avait un gros bug qui m'a obligé de donner les droits super user à l'utilisateur seul moyen pour supprimer ses articles !

Depuis j'ai découvert SEBLOD, et ma vie a changé !
Si j'avais su plus tôt, jamais je n’aurais utilisé ce Flexicontent bordélique. Mais, voilà, on parle souvent de la complexité de SEBLOD et ça fait peur, alors, on hésite et on va voir ailleurs si possible et, on se plante !

En faite, Seblod n'est pas compliqué il est même super simple ! Il faut juste comprendre son type de fonctionnement et ensuite tout roule. Les tutos du site sont très bien faits vous apportant une courbe d'apprentissage très rapide. Pour mon travail, j'ai un avant et après Seblod :D

Je tiens à rajouter mon témoignage pour illustrer cet excellent article. J'ai utilisé Flexicontent, car il correspondait bien à mon cahier des charges, à savoir un annuaire de commerçants avec des pages personnalisées pour chacun.(http://www.fae-chatellerault.com) Mon retour concret : Facile à prendre en main (pour moi) mon principal reproche est l'énorme temps que vous passez sur les options d'affichage. Il y en a tellement partout, que lorsqu’une option d'affichage vous gêne, il faut retrouver la fonction concernée parmi une multitude d'onglet, de page, de configuration, de boutons et j'en passe. En plus ma version à l'époque (Février) avait un gros bug qui m'a obligé de donner les droits super user à l'utilisateur seul moyen pour supprimer ses articles ! Depuis j'ai découvert SEBLOD, et ma vie a changé ! Si j'avais su plus tôt, jamais je n’aurais utilisé ce Flexicontent bordélique. Mais, voilà, on parle souvent de la complexité de SEBLOD et ça fait peur, alors, on hésite et on va voir ailleurs si possible et, on se plante ! En faite, Seblod n'est pas compliqué il est même super simple ! Il faut juste comprendre son type de fonctionnement et ensuite tout roule. Les tutos du site sont très bien faits vous apportant une courbe d'apprentissage très rapide. Pour mon travail, j'ai un avant et après Seblod :D
Guest - Denis le dimanche 30 octobre 2016 17:58

Pour être tranquille je dois mettre tous mes sites en PHP 7 (merci 1&1 :()

Quand est il de la comptabilité PHP 7 des cck actuels ?

Pour être tranquille je dois mettre tous mes sites en PHP 7 (merci 1&1 :() Quand est il de la comptabilité PHP 7 des cck actuels ?
cyril le lundi 31 octobre 2016 09:20

bonjour Denis

Toutes ces solutions exploitent PHP7 (avec un bénéfice d'environ 50% sur le temps de traitement) plus ou moins efficacement. J'ai pu constater une amélioration sensible de l'affichage des listes SEBLOD avec PHP7 par exemple. Maintenant attention, l'affichage d'une page (JS, poids des médias, architecture web...) peut masquer l'apport de PHP7.

Cordialement

Cyril

bonjour Denis Toutes ces solutions exploitent PHP7 (avec un bénéfice d'environ 50% sur le temps de traitement) plus ou moins efficacement. J'ai pu constater une amélioration sensible de l'affichage des listes SEBLOD avec PHP7 par exemple. Maintenant attention, l'affichage d'une page (JS, poids des médias, architecture web...) peut masquer l'apport de PHP7. Cordialement Cyril
Guest - Marcet le dimanche 4 décembre 2016 12:30

Bonjour,

J'ai commencé à utiliser Seblod il y a peu. Mais avec la sortie prochaine de la nouvelle version de Joomla avec les Custom Fields, je m'interroge.

Est-ce que Seblod sera compatible avec ces nouvelles fonctionnalités dès leur sortie, ou est-ce qu'ils vont devoir tout ré-écrire afin de le rendre compatible ?

Quel est votre sentiment ?

Bonjour, J'ai commencé à utiliser Seblod il y a peu. Mais avec la sortie prochaine de la nouvelle version de Joomla avec les Custom Fields, je m'interroge. Est-ce que Seblod sera compatible avec ces nouvelles fonctionnalités dès leur sortie, ou est-ce qu'ils vont devoir tout ré-écrire afin de le rendre compatible ? Quel est votre sentiment ?
cyril le dimanche 4 décembre 2016 14:13

Bonjour Marcet et merci pour ce commentaire !

Effectivement la version 3.7 de Joomla! voit arriver les champs personnalisés pour les articles. On peut alors se poser la question de la pertinence d'un CCK dans ce nouveau contexte.

Cependant il y a un monde entre l'ajout de simples champs, un CCK et encore plus un 'application builder' comme SEBLOD.

Les différences sont exactement les mêmes que ce qui a été écrit plus haut quand on compare SEBLOD à FieldsAttach MiniCCK ou CustomFields. En effet :

  • Ajouter un champ à un article ne permet pas de faire des types de contenus avec uniquement les champs que vous voulez. Vous n'avez dans tous les cas tous les champs d'un article PLUS quelques champs supplémentaires. On ne construit donc pas de "types de contenus". Par ailleurs on ne contrôle pas comment vont s'afficher ces champs, ils sont juste ajoutés en bas de l'article.
  • Ajouter des champs à un article n'est que la première étape d'un application builder dont le principal intérêt se situe au niveau des listes et filtres de recherche. Pouvoir ajouter des champs à des articles sans permettre de filtrer les listes Joomla selon ces champs ne sert quasiment à rien et c'est malheureusement ce qui se passe au moins actuellement pour la version 3.7

  • Au moins pour ces deux raisons (il y en a d'autres) l'arrivée des champs personnalisés aux articles Joomla! ne remplace en rien l'usage d'un CCK. On peut le regretter et peut être n'est-ce en fait qu'un début qui ne demande qu'à évoluer mais encore une fois la richesses et la diversité des usages et des outils autour de Joomla! permet des choix qu'on ne rencontre nulle part ailleurs.

    Bien à vous

    Cyril

    Bonjour Marcet et merci pour ce commentaire ! Effectivement la version 3.7 de Joomla! voit arriver les champs personnalisés pour les articles. On peut alors se poser la question de la pertinence d'un CCK dans ce nouveau contexte. Cependant il y a un monde entre l'ajout de simples champs, un CCK et encore plus un 'application builder' comme SEBLOD. Les différences sont exactement les mêmes que ce qui a été écrit plus haut quand on compare SEBLOD à FieldsAttach MiniCCK ou CustomFields. En effet : [*] Ajouter un champ à un article ne permet pas de faire des types de contenus avec uniquement les champs que vous voulez. Vous n'avez dans tous les cas tous les champs d'un article PLUS quelques champs supplémentaires. On ne construit donc pas de "types de contenus". Par ailleurs on ne contrôle pas comment vont s'afficher ces champs, ils sont juste ajoutés en bas de l'article. [*] Ajouter des champs à un article n'est que la première étape d'un application builder dont le principal intérêt se situe au niveau des listes et filtres de recherche. Pouvoir ajouter des champs à des articles sans permettre de filtrer les listes Joomla selon ces champs ne sert quasiment à rien et c'est malheureusement ce qui se passe au moins actuellement pour la version 3.7 Au moins pour ces deux raisons (il y en a d'autres) l'arrivée des champs personnalisés aux articles Joomla! ne remplace en rien l'usage d'un CCK. On peut le regretter et peut être n'est-ce en fait qu'un début qui ne demande qu'à évoluer mais encore une fois la richesses et la diversité des usages et des outils autour de Joomla! permet des choix qu'on ne rencontre nulle part ailleurs. Bien à vous Cyril
    Guest - Marcet le dimanche 4 décembre 2016 23:46

    Merci pour ces précisions rassurantes qui me confortent dans mon choix.

    Si Joomla 3.7 se contente de proposer l'ajout de champs personnalisés dans les articles, il devrait s'agir des types de champs déjà existant dans le CMS.
    On peut donc supposer que Joomla 3.7 ne va pas "casser" la compatibilité avec Seblod.

    L'avenir nous le dira, mais ce serait vraiment dommage de se lancer dans un projet qui devra ensuite subir une étape de migration pour évoluer vers les nouvelles versions de Joomla.

    Merci pour ces précisions rassurantes qui me confortent dans mon choix. Si Joomla 3.7 se contente de proposer l'ajout de champs personnalisés dans les articles, il devrait s'agir des types de champs déjà existant dans le CMS. On peut donc supposer que Joomla 3.7 ne va pas "casser" la compatibilité avec Seblod. L'avenir nous le dira, mais ce serait vraiment dommage de se lancer dans un projet qui devra ensuite subir une étape de migration pour évoluer vers les nouvelles versions de Joomla.
    Guest - Denis le mercredi 15 février 2017 18:00

    Seblod pour tous les projets ?

    Bonjour,
    Je rénove un site très simple (un lien de menu = un simple article).
    Je me rends compte d'une chose très perturbante sur le pourtant séduisant Seblod.
    Réaliser un menu avec un simple lien vers un article (seul) n'est pas possible avec Seblod. (Cette simple liaison d'un article et son menu n'est même pas avortée dans le manuel Seblod).
    En effet, on a que 2 choix de menu. Un type de lien vers un formulaire à soumettre, ou, un lien liste. Pas de lien vers un simple article!. (Je pourrais créer une liste avec un seul article, mais cela devient « lourdaud »)

    Je me trompe ?

    [b]Seblod pour tous les projets ?[/b] Bonjour, Je rénove un site très simple (un lien de menu = un simple article). Je me rends compte d'une chose très perturbante sur le pourtant séduisant Seblod. [b]Réaliser un menu avec un simple lien vers un article (seul) n'est pas possible avec Seblod[/b]. (Cette simple liaison d'un article et son menu n'est même pas avortée dans le manuel Seblod). En effet, on a que 2 choix de menu. Un type de lien vers un formulaire à soumettre, ou, un lien liste. Pas de lien vers un simple article!. (Je pourrais créer une liste avec un seul article, mais cela devient « lourdaud ») Je me trompe ?
    cyril le jeudi 16 février 2017 07:13

    Bonjour. C'est ici une profonde mal connaissance de SEBLOD (pas grave, ça se soigne!!) . Tout contenu SEBLOD EST UN ARTICLE Joomla! Pas besoin de faire un lien spécial SEBLOD vers un contenu, il suffit d'utiliser le lien de menu existant ARTICLE :)

    Bonjour. C'est ici une profonde mal connaissance de SEBLOD (pas grave, ça se soigne!!) . Tout contenu SEBLOD EST UN ARTICLE Joomla! Pas besoin de faire un lien spécial SEBLOD vers un contenu, il suffit d'utiliser le lien de menu existant ARTICLE :)
    Guest - Denis le jeudi 16 février 2017 17:39

    Merci docteur Cyril. mon ignorance honteuse m'a fait déduire que je devais utilisé uniquement les menus Seblod.
    Donc on peut utiliser les différents liens de menu standard Joomla avec les contenus crée avec Seblod et ses champs.

    Pour info la réponse de Seblod forum. (A signaler qu’apprendre Seblod c'est accepter un forum tout en anglais)
    "The Single Article Menu Item will point to the Seblod's Content View.
    Also...This applies to the article object... that is why seblod has the bridge option from user object to the article object so that you can create a 'view'. "

    Encore merci et félicitation pour votre site qui est dans mes favoris pour progresser sur Seblod (et vive le français)

    Merci docteur Cyril. mon ignorance honteuse m'a fait déduire que je devais utilisé uniquement les menus Seblod. Donc on peut utiliser les différents liens de menu standard Joomla avec les contenus crée avec Seblod et ses champs. Pour info la réponse de Seblod forum. (A signaler qu’apprendre Seblod c'est accepter un forum tout en anglais) "The Single Article Menu Item will point to the Seblod's Content View. Also...This applies to the article object... that is why seblod has the bridge option from user object to the article object so that you can create a 'view'. " Encore merci et félicitation pour votre site qui est dans mes favoris pour progresser sur Seblod (et vive le français)
    Guest - Steph le vendredi 23 mars 2018 18:45

    Bonjour Cyril,
    j'utilise Seblod depuis plusieurs années sur différents projets. J'en suis bien évidemment content mais il y a un point que je n'arrive pas à éclaircir c'est l'optimisation de joomla une fois Seblod installé. Effectivement toute l'équipe de Seblod déconseille d'activer le Cache Joomla sur un site comprenant Seblod. Et pour cause, lorsque je le fait (endépit de leur conseils) je me retrouve avec des dysfonctionnement important. Sur le forum de Joomla j'ai même eu des retour du type "Une fois le site Joomla correctement optimisé, inutile d'activer le cache"... Super mais ça veut dire quoi un site Joomla correctement optimisé sans cache ? Auriez-vous des ressources à nous proposer sur ce sujet (optimisation d'un site joomla + Seblod) ? QUoiqu'il en soit merci pour cet article qui m'a apporté beaucoup d'information. j'ai longtemps utilisé K2 et j'ai même fait des mixes K2+Seblod assez rigolos :-) Mais cette histoire d'optimisation est en train de me rendre chèvre et j'en suis à me demander si je ne vais pas chercher une autre solution...

    Bonjour Cyril, j'utilise Seblod depuis plusieurs années sur différents projets. J'en suis bien évidemment content mais il y a un point que je n'arrive pas à éclaircir c'est l'optimisation de joomla une fois Seblod installé. Effectivement toute l'équipe de Seblod déconseille d'activer le Cache Joomla sur un site comprenant Seblod. Et pour cause, lorsque je le fait (endépit de leur conseils) je me retrouve avec des dysfonctionnement important. Sur le forum de Joomla j'ai même eu des retour du type "Une fois le site Joomla correctement optimisé, inutile d'activer le cache"... Super mais ça veut dire quoi un site Joomla correctement optimisé sans cache ? Auriez-vous des ressources à nous proposer sur ce sujet (optimisation d'un site joomla + Seblod) ? QUoiqu'il en soit merci pour cet article qui m'a apporté beaucoup d'information. j'ai longtemps utilisé K2 et j'ai même fait des mixes K2+Seblod assez rigolos :-) Mais cette histoire d'optimisation est en train de me rendre chèvre et j'en suis à me demander si je ne vais pas chercher une autre solution...
    cyril le dimanche 25 mars 2018 08:04

    Bonjour Steph
    Effectivement nous n'utilons pas le cache de Joomla, jamais mais nous nous reposons sur un ou des systemes de cache que nous installons sur le serveur. C'est beaucoup plus performant et évite les erreurs que tu cites!

    Cordialement

    cyril

    Bonjour Steph Effectivement nous n'utilons pas le cache de Joomla, jamais mais nous nous reposons sur un ou des systemes de cache que nous installons sur le serveur. C'est beaucoup plus performant et évite les erreurs que tu cites! Cordialement cyril
    Guest
    vendredi 15 novembre 2019

    Image Captcha

    Contactez-nous

    et parlons de vos projets
    Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

    Trouvez-nous

    Paris, Hauts de France et dans le monde

    Coordonnées de l'agence

    Société Pulsar Informatique
    25, rue du Cerf
    95270 - LUZARCHES

    Tel : 01 30 35 05 06
    Fax : 01 30 35 00 56

    Email : info(at)pulsar-informatique.com

    Ce site utilise des cookies