Cela fait plus de 3 ans que Pulsar investit dans Joomla! et donne maintenant des formations avancées et certifiantes sur le CMS, avec une équipe de 10 personnes environ autour de ce CMS. Nous en sommes très contents mais nous en arrivons quelques fois aux limites.

Quand un client nous demande de faire une page GoogleMap qui visualise des evenements, des entrèes d'annuaires, des geolocation d'aticles, etc... aucune extension toute faite ne convient et un développement spécifique est necessaire.

Ce ne serait pas si grave si il suffisait de faire un développement qu'on pouvait réutiliser mais sans CCK tout développement devient rapidement trop spécifique au projet.

En effet, faire un projet Joomla ressemble très souvent à trouver le jeu des bonnes extensions existantes, compatibles entre elles et pour lesquelles un minimum de développement sera nécessaire.

Mais quand les contraintes sont trop fortes (dans notre cas de carte globale affichant des marqueurs GoogleMap provenant de diverses sources), ou quand le projet est trop spécifique cela devient très difficile.

Un CCK (K2, FlexiContent, Seblod, Zoo, Mighty Ressouces...) permet de remplacer la quasi totalité des extensions! En effet tout contenu (article, annuaire, catalogue produit, petites annonces,...) peut être considéré comme le résultat d'un super formulaire où le concepteur a la possibilité de définir non pas seulement les champs mais aussi les types de champs.

De tous les CCK, SEBLOD ou FlexiContent (peut être moins puissant mais plus facile et mieux documenté) sont certainement ceux qui se distinguent par leur puissance car ils sont 100% natif Joomla, comprendre que les types définis dans les CCK SEBLOD ou FlexiContent sont des extensions des types natifs de Joomla. Ainsi la quasi totalité des extensions déjà existantes sont compatibles avec ces CCK.

Ce serait donc parfait mais...

Le succès d'un outil Open Source dépend grandement de la force de sa communauté. Si Seblod a l'avantage d'etre développée par une société, le nombre des développeurs Seblod est très petit comparé à celui des communautés qui se sont formées autour d'autre CCK qui forment le noyau du CMS comme Drupal.

Au dela de l'engouement relayé par une presse pas toujours au courant des réalités techniques, il est vrai que Drupal est nativement construit autour d'un CCK. Ainsi tous les développements vont dans un sens commun, en vue d'une communication entre les extensions développées.

Alors si le besoin d'un CCK se fait ressentir selon les cahiers des charges des clients, faut il investir dans un CCK puissant mais peu répandu comme Seblod... ou passer à Drupal ?

Qu'en pensez-vous ?

 

Note : Mise à jour Septembre 2016 sur http://www.pulsar-informatique.com/actus-blog/entry/comparaison-des-ccks-pour-joomla