Réseau social d'entreprise: Yammer ou SharePoint?

yammer sharepoint

Les fonctionnalités sociales de Yammer sont globalement plus avancées que celle de SharePoint. Toutefois, on pourrait dire qu'une solution SharePoint 2013 aurait l'avantage dans le cas de figure suivant :

Au niveau de la localisation des données

  • Au contraire de Yammer qui est disponible dans le Cloud, SharePoint permet de conserver les données sur une infrastructure hébergée dans nos locaux
  • Maitrise de la localisation des données

Au niveau de la gestion documentaire :

  • On ne peut pas créer de répertoires dans une bibliothèque de documents Yammer. Tous les documents publiés dans les discussions Yammer sont ajoutés dans la bibliothèque de la communauté. Les documents se retrouvent tous en vrac au premier niveau. Il devient rapidement compliqué de s'y retrouver.
  • Pas de versionning
  • Pas d'archivage et d'extraction
  • Pas de notification par mail sur l'ajout de document comme on pourrait le faire avec les alertes SharePoint
  • Avec une solution SharePoint, il est possible de synchroniser, via OneDrive for Business, des documents dans les communautés avec un répertoire sur le poste local de l'utilisateur

 Au niveau de l'organisation des contenus  :

  • Dans Yammer, tous les contenus sont obligatoirement disponibles dans des groupes. Avec SharePoint, Nous pouvons construire une structure de plus haut niveau avec une home présentant : des actus, l'annuaire des communautés, des ressources d'entraides, … nous avons la possibilité de créer des pages permettant de mettre à disposition de l'information auprès des utilisateurs. Il serait possible de mettre à disposition des infos dans Yammer mais dans un cadre imposé par l'outil.
  • Idem au niveau de la home d'une communauté. Avec une solution SharePoint,  nous avons la main pour adapter les contenus présentés sur la page d'accueil d'une communauté.

  • Il est même possible de permettre aux animateurs de communautés de prendre la main sur la communauté pour rajouter des composants.

 Au niveau de la customisation graphique :

  • Nous avons entièrement la main sur la charte graphique à mettre en place sur les communautés ou la Home générale du RSE.
  • Yammer, de son côté, contraint la charte et ne permet que la customisation du bandeau haut.

 Au niveau des composants d'une communauté :

  • Yammer met à disposition les outils pour permettre de gérer des échanges (y compris des sondages, des annonces et des compliments), des documents, et des notes
  • SharePoint permet également de gérer ces éléments (mis à part les compliments) mais va plus loin et met à disposition toute la palette des listes SharePoint : le calendrier, le forum de discussion, des enquêtes plus approfondies que les sondages Yammer.
  • Les contenus dans Yammer sont plus volatiles, au contraire avec les forums de discussions dans SharePoint il est plus facile de conserver l'information de façon structurée.

 Au niveau de la sécurité des données :

  • SharePoint autorise ses animateurs de gérer des niveaux d'accès différents en fonction des composants (ex : accès restreint sur une bibliothèque, etc…). Dans Yammer, tous les contenus sont visibles dès lors que je suis membre.
  • Dans Yammer, à l'intérieur d'un groupe privé, un utilisateur peut démarrer une discussion avec une personne qui n'est pas membre de la communauté. Au contraire, avec SharePoint, seuls les membres de la communauté peuvent consulter les données d'une communauté privée.

 Au niveau de la confidentialité des données :

Globalement Yammer permet à des utilisateurs du réseau de travailler avec des utilisateurs externes. Cela peut représenter un risque à plusieurs niveaux :

  • Un utilisateur Yammer pourrait se connecter à d'autres réseaux Yammer publics en utilisant son compte Yammer existant. Il est, dans ce cas de figure, nécessaire que l'utilisateur soit attentif à ne pas publier des informations interne sur un autre réseau par inadvertance.
  • De plus, dans le cas où un utilisateur Yammer se connecte sur un autre réseau public, les informations présentes dans le profil Yammer (Service, Emplacement, Expertise, téléphone mobile) sont alors accessibles par les autres utilisateurs des réseaux publics

Avec Yammer, il est possible que des données soient échangés avec des utilisateurs externes de plusieurs façons : 

  • Un administrateur peut permettre à un utilisateur externe d'accéder aux contenus du RSE.
  • Un utilisateur Yammer peut créer un réseau externe permettant d'échanger des informations avec des utilisateurs externes à la plateforme. 

Au niveau des contenus :

  • Les conversations, les documents ou les communautés supprimées ne peuvent pas être restaurées dans Yammer.
  • Dans SharePoint, tous les éléments supprimés sont disponibles dans la corbeille et peuvent être restaurées

Au niveau de la gouvernance :

  • Certes Yammer évolue régulièrement mais les nouvelles fonctionnalités seront mise à disposition des utilisateurs sans préparation préalable par les équipes d'animation.
  • Une solution gérée dans SharePoint permet de garder la main sur les évolutions et leur planning de livraison et donc de maitriser la communication associée.
  • Création d'un groupe : Au contraire de Yammer ou tout le monde peut créer une communauté, il est possible dans le cadre de SharePoint de limiter la possibilité à une population particulière ou alors de mettre en place un mécanisme de validation pour la création d'une nouvelle communauté.
  • Fin de vie des sites : des mécanismes existent nativement dans SharePoint pour gérer la fin de vie des sites

Au niveau du développement :

  • Comme cela a été le cas avec la communauté "Coupe du monde" avec le composant "pronostics" il est possible très facilement de mettre en place des composants spécifiques sur les communautés SharePoint 2013. La mise en ligne de ce type de composant est nettement moins évidente sur Yammer.
  • D'une manière générale les développements sont plus faciles à réaliser sur un environnement SharePoint On premises que sur du Yammer
  • Il est possible dans le cadre d'un développements Yammer d'accéder aux donner du RSE mais avec des limites :  https://developer.yammer.com/docs/rest-api-rate-limits
    • Autocomplete: 10 requests in 10 seconds.
    • Messages: 10 requests in 30 seconds.
    • Notifications: 10 requests in 30 seconds.
    • All Other Resources: 10 requests in 10 seconds.

Au niveau de l'architecture :

  • Il n'est pas possible d'effectuer des backups-restore des communautés Yammer (Note : à confirmer)alors que ce cas de figure est maitrisé sur SharePoint
  • Dans le cadre de la solution SharePoint, il est possible d'effectuer des backup/restore de communautés entre les plateformes de Prod et d'intégration pour des besoins
    • de récupération de données perdues
    • De mise à jour des plateformes d'intégration avec des contenus à jour

Au niveau du profil personnel de l'utilisateur :

  • Dans SharePoint le profil utilisateur s'accompagne d'un espace personnel.
  • Cet espace personnel met à disposition de chaque utilisateur un espace de stockage pour ses documents perso.
  • De plus un blog est mis à disposition de chaque utilisateur qui souhaite mettre en ligne des contenus de façon simple, fonctionnalité non prise en charge par Yammer.

Au niveau de la recherche :

  • La recherche SharePoint offre plus de possibilité de customisations que dans Yammer
  • La recherche SharePoint permet d'affiner les résultats de recherche
  • Possibilité dans SharePoint d'indexer des contenus en dehors du RSE

Au niveau de l'évolutivité :

Yammer profite des mises à jour développées régulièrement par Microsoft mais SharePoint permet d'intégrer des outils tiers. Ce qui permet de garder la main sur les fonctionnalité que l'on souhaite apporter au RSE.

 

Commentaires 3

Guest - Eric Banel

le mercredi 24 août 2016 06:04

Merci pour cet article bien détaillé. Apparemment, Sharepoint est plus pratique.
L’outil permet même d’instaurer les données supprimées.
Une fonctionnalité assez nouvelle dans le cas des réseaux sociaux.

Merci pour cet article bien détaillé. Apparemment, Sharepoint est plus pratique. L’outil permet même d’instaurer les données supprimées. Une fonctionnalité assez nouvelle dans le cas des réseaux sociaux.

Jonas

le mercredi 24 août 2016 07:29

Bonjour et merci Eric!

La restauration de données supprimées est en effet bien pratique...
L'indexation des données est un gros plus pour ma part. Faire de SharePoint un "Google-like" est un super avantage en entreprise.
Ça valorise les données de la société et de plus, un outil comme PowerBi (A voir Patrick Guimonet : http://bit.ly/2bel2dW le gourou de powerBi) permet d'en générer des graphiques et de les publier online même sur votre propre site (par un système de code embed).

Bonjour et merci Eric! La restauration de données supprimées est en effet bien pratique... :) L'indexation des données est un gros plus pour ma part. Faire de SharePoint un "Google-like" est un super avantage en entreprise. Ça valorise les données de la société et de plus, un outil comme PowerBi (A voir Patrick Guimonet : http://bit.ly/2bel2dW le gourou de powerBi) permet d'en générer des graphiques et de les publier online même sur votre propre site (par un système de code embed).

Guest - Eric Banel

le mercredi 24 août 2016 06:05

Merci pour cet article bien détaillé. Apparemment, Sharepoint est plus pratique. L’outil permet même d’instaurer les données supprimées. Une fonctionnalité assez nouvelle dans le cas des réseaux sociaux.

Merci pour cet article bien détaillé. Apparemment, Sharepoint est plus pratique. L’outil permet même d’instaurer les données supprimées. Une fonctionnalité assez nouvelle dans le cas des réseaux sociaux.
Pas encore de commentaire
Already Registered? Login Here
Guest
jeudi 13 août 2020

Image Captcha

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://www.pulsar-informatique.com/