Accueil > Référencement > s’appelle l'url_rewriting

< référencement: changer de nom de domaine >

Le poids du nom de domaine dans le référencement naturel de vos sites

Le nom de domaine, avant la création du site internet, est un élément seo important pour le référencement sur les moteurs de recherche mais plus aussi central qu'il l'a été il y a quelques années. Certes il est toujours préférable qu'il contienne le mot clé principal de votre activité mais ce n'est pas, et de loin, le seul critère. Le contenu de vos pages et la balise TITLE sont beaucoup plus importants dans le classement sur les SERPs.

Par contre son antériorité joue encore beaucoup. S'il a 10 ans d'existence cela devient un critère de stabilité et donc de confiance pour les moteurs de recherche.

Enfin le nom de domaine est généralement associé à une image, une communication et une e-réputation qu'il est délicat de remplacer. Vous ne devez changer de domaine que si vous en êtes contraints à cause :

  • d'un changement majeur dans la stratégie de votre activité
  • d'une trop grande proximité et confusion possible avec un autre acteur qui vous fait de l'ombre

Comment migrer vers un nouveau domaine sans perdre son référencement

Techniquement déplacer un site d'un nom de domaine vers un autre n'est pas compliqué. Tout au plus vous devrez passer une moulinette sur le site pour vous assurer que tous les relations internes, s'ils ne sont pas déjà en relatif pointent vers le nouveau domaine. Tous les CMS comme Wordpress, Joomla ou Drupal dispose d'outils pour vous faciliter le changement de nom de domaine.

La seule difficulté est dans la redirection de l'ancien nom de domaine vers le nouveau domaine. La solution consiste à écrire des règles de redirection permantentes essentiellement dans le fichier .htaccess 

Qu'est ce que l'URL Rewriting ?

La technique de réécriture est une des méthodes de redirection pour d'optimisation on-site pour votre site web.

Un site "www.monsite.com" hébergé par un serveur Web a un dossier racine. Ce dossier racine est un simple dossier sur le serveur comme tous ceux que vous voyez dans votre ordinateur. Par défaut, lorsqu'un navigateur (Chrome, Firefox, Explorer...) demande au serveur Web le corps de "http://www.monsite.com/monmenu/mycontent.html", ce dernier part de ce dossier racine, regarde s'il existe un fichier appelé "mycontent.html" à l'intérieur du sous-dossier "mycontent". S'il trouve ce fichier, il renvoie le contenu du fichier au navigateur.

Cette explication simpliste établit donc un lien direct entre une adresse web avec son domaine et un chemin de fichier traditionnel en informatique.

Maintenant, vous avez forcément déjà vu en naviguant sur le web, même sans le savoir, ce que l'on appelle des contenus dynamiques. Elles sont souvent en « .php » et possèdent parfois de nombreux paramètres que l'on trouve après le « ? ».Exemple : www.monsite.com/index.php?option=com_content&view=article&id=253&Itemid=110  Cette syntaxe n'a franchement rien de très explicite pour l'internaute mais traduit un mécanisme complexe pour le site web qui peut afficher n'importe quelle page du site en précisant quelques paramètres (ici l'ID de l'article et celui du menu). La réécriture intervient alors comme une technique de redirection que l’on utilise sur ces sites web dynamiques et qui permet de proposer des adresses plus « propres », c'est à dire plus lisibles pour les utilisateurs. Ainsi la même page est accessible depuis http://www.monsite.com/monmenu/mycontent.html. C'est plus clair pour les utilisateurs mais aussi pour les outils de recherche qui peuvent analyser la sémantique des mots de l'adresse pour mieux indexer et classer votre page.

Quels avantages pour mon site ?

Cette technique présente au moins 4 avantages

  • cela permet d'offrir à l'internaute des adresses simples pour éviter de détourner l'attention de l'internaute et donner une impression de complexité au site.
  • cela permet au Webmaster de changer techniquement la hiérarchie de son site Web tout en préservant les relations existantes de son site (il est essentiel que les relations d'un site soient stables pour favoriser le référencement naturel du site).
  • cela permet au spécialiste de contrôler les mot-clés qui apparaissent dans les pages indépendamment des considérations techniques. Les mot-clés des adresses semblent jouer un rôle dans le référencement naturel des textes pour Google.
  • cela masque aux pirates la structuration des adresses réelles et donc rend votre site moins vulnérable

Cependant, il faut noter que cette technique est assez sophistiquée et il faut certaines compétences informatiques pour s'y attaquer. En particulier, si on n'utilise pas un CMS,  il faut maîtriser un minimum le concept d'expressions régulières. Il est toujours possible de copier/coller des exemples trouvés sur Internet mais il faut bien tester et le debuggage n'est pas toujours facile (il faut généralement passer par des fichiers de log).

Comment faire de l'URL Rewriting ?

La première chose à faire pour l'appliquer est d'installer un moteur de réécriture sur son serveur Web (s'il n'y est pas déjà). Ainsi :

  • si votre serveur Web est Apache, alors il faut installer le module "mod_rewrite". Les règles s'écrivent dans le fichier de configuration d'Apache ou dans un .htaccess présent dans le dossier du site.
  • si c'est IIS, il faut utiliser une extension appelée "URL Rewrite" (il y en a d'autres)
  • les cms comme Wordpress ou Joomla! intègrent un outil pour la réécriture.

Une fois que votre moteur est installé, il faut écrire les règles de réécriture. Celles-ci se mettent dans le fichier de configuration globale du site Web ou dans des sous-dossiers (.htaccess). Cet article pédagogique Yakaferci ne rentre pas dans ce niveau de détail, il faut consulter la documentation officielle du module ou trouver des tutoriaux sur Internet.

Comment cela fonctionne il?

Pour créer des adresses « propres » sans tous les caractères spéciaux « & = ? »... il faut créer des règles. Ces règles se situent dans un fichier bien précis : le fichier « .htaccess ». Ce fichier est fichier texte qui n'a pas de nom et dont l'extension est « htaccess ». Il parait très basique mais c'est un des fichiers les plus puissants d’un site. Pour y écrire des règles à l'intérieur, vous devez posséder de solides connaissances en programmation web, ou bien passer par un outil qui vous mâchera le travail.

Il faut donc mettre un certains nombre d’instructions dans ce fichier, voici quelques exemples avec une rapide description :


InstructionArguments/ValeurDescription
Option +FollowSymlinks Active la gestion des adresses symboliques.
RewriteEngine on / off Active/Désactive le module de réécriture.
RewriteOptions inherit MaxRedirects=1 Applique certaines options de réécriture :- inherit permet d'hériter des règles créés dans d'autres fichier qui se trouvent plus haut dans l'arborescence.- Nombre de redirections maximum par fichier (par défaut : 10)


Certaines règles sont difficiles à mettre en place, car elles nécessitent des paramètres pour qu'elles ne s'appliquent que si telle ou telle condition est respectée. Les réécritures peuvent dépendre de nombreux tests : des variables du serveur, des variables d'environnement, des en-têtes HTTP... 
Par exemple, la réécriture peut reprendre le titre de la page, le titre de la page avec un autre élément ou un texte spécifique renseigné par l’auteur d’un article.

Et avec Joomla!

Paramètres SEO de Joomla!Même si la connaissance des techniques sous-jacentes est toujours appréciable les CMS comme Joomla! proposent des solutions quasi automatiques pour la réécriture. A la différence de Wordpress où toutes les adresses sont absolues (avec le domaine), Joomla favorise les liens relatifs. Ainsi Joomla! 3 offre nativement un mécanisme de réécriture, avec ou sans fichier .htaccess, qui permet de générer des liens propres tant qu'on reste avec une architecture simple et native. Il suffit pour cela d'activer les options. Avec ce mécanisme les noms des menus et des articles seront retravaillés pour remplacer les majuscules, espaces et caractères accentués par des minuscules, tirets et caractères non accentués.Avec la profusion  d'extensions tierces les contenus affichés sur un site Joomla! ne sont plus que de simples articles (documents, événements, actualités, annonces etc...) et dans ce cas il faut recourrir à des extensions pour le SEO comme JoomSEF ou SH404Sef. Une meilleure approche selon nous est de ne PAS utiliser d'extensions tierces sauf un CCK natif comme SEBLOD pour garantir que tous les types de contenus ne sont en fait que des articles natifs Joomla! avec plus ou moins de champs personnalisés. Avec cette approche (qui n'existe pas avec Wordpress)  il n'est plus besoin d'extensions pour le SEO et on continue de se contenter des paramètres SEO de base du CMS. Le site web gagne en simplicité, robustesse et évolutivité.

On complétera avec quelques règles re-réécriture de domaines le cas échéant dans le fichier .htaccess. En effet si vous changez de domaine les mécanismes intégrés de Joomla! ne suffiront pas. Il faut des règles externes au CMS pour un changement d'un domaine à un autre.

Conclusion

Cette technique est un élément essentiel dans la panoplie des optimisations on-page de votre site mais il ne peut suffire. Ce n'est qu'une technique qui permet d'afficher une structuration dans la barre de navigation, certes essentielle pour le SEO, mais seulement complémentaire d'un tout. L'optimisation de la structure de vos contenus et des balises de métadonnées sont tout aussi importantes.C'est aussi un des avantages de Joomla! par rapport à Wordpress. Avec le couple Joomla! SEBLOD la réécriture devient un automatisme qu'on oublie vite pour se concentrer sur la recherche de mots clés qu'on utilisera dans les titres des contenus et des éléments de menus qui apparaîtront tout naturellement dans les adresses web.

 

 

1388

Contactez-nous

et parlons de vos projets
Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

Trouvez-nous

Nos agences Paris et Picardie

Coordonnées de l'agence

Société Pulsar Informatique
25, rue du Cerf
95270 - LUZARCHES

Tel : 01 30 35 05 06
Fax : 01 30 35 00 56

Email : info(at)pulsar-informatique.com

Ce site utilise des cookies